RECHERCHES SUR LA DUALITÉ DE L'ESPACE-TEMPS

 LA CLÉ DE L’ÉNIGME

DE L’INSÉPARABILITÉ QUANTIQUE

Auteur: Pierre Poubeau

Ingénieur de l'École Supérieure d'Électricité

     Le présent site rassemble, depuis 2004, les textes successifs rapportant les résultats de recherches sur les fondements de la physique (électromagnétisme, quanta, relativité) ; ces recherches m’ont été inspirées par l’enseignement de l'École Supérieure d'Électricité (Section Radioélectricité 1944-1946) et ont été menées, ensuite, en parallèle avec mes activités professionnelles dont elles ont constitué le prolongement lors de la retraite. La nature des choses imposant de mettre un terme à cette activité, il m’est apparu utile de présenter une ultime synthèse récapitulative mettant en évidence un certain nombre d’aspects sous-jacents dans les textes antérieurs. Ceux-ci restent en l’état sur le site et font apparaître le cheminement qui a conduit à la présentation actuelle.  

 

Résumé des résultats de ces recherches

 

    La physique a amorcé son développement à partir de la Théorie Electromagnétique de la Lumière développée par James Clerk Maxwell en s’appuyant sur les concepts disponibles à cette époque : l’analogie avec les phénomènes de propagation des déformations élastiques dans les milieux matériels et la propagation de l’énergie que ces phénomènes impliquent. En fait, la réalité physique est différente : le rayonnement d’énergie électromagnétique est la conséquence du phénomène de création de particules, les quanta, renommés les photons. Initialement, les quanta ont été introduits dans l’émission de la lumière en considérant alors qu’ils ne pouvaient pas concerner les ondes hertziennes et la radioélectricité naissante. Or cette discontinuité n’existe pas : l’énergie radiante est constituée de photons dans toute la gamme des fréquences, si basses soient-elles. Ainsi, lorsqu’il y a rayonnement d’énergie électromagnétique, cette énergie est constituée de particules engendrées par le système émetteur (source de rayons gamma ou X, de lumière, antenne d’émission radioélectrique, etc…). Ce processus est totalement étranger à la Théorie de Maxwell mais, lorsque les photons sont en très grand nombre (c’est le cas général), ils se comportent comme une onde valablement exprimée par cette théorie. Le phénomène supposé de propagation et le milieu qu’il implique n’existent pas : ces concepts ont conduit à des itérations qui ont apporté des résultats prodigieusement bénéfiques mais qui doivent être réintégrés dans le contexte de la réalité physique des photons, porteurs de l’énergie radiante.

     Le fait que le phénomène supposé de la propagation n’existe pas dans le domaine de l’électromagnétisme a pour conséquence qu’il n’y a pas de retard dans les interactions de cette nature autre que celui correspondant au déplacement des photons (300 000 Km/s dans le vide).

     Une expérience extrêmement simple, eu égard aux moyens des laboratoires actuels, permettra de vérifier la validité de cette approche. Lorsqu’un aimant est déplacé en face d’un circuit conducteur, il se développe dans ce circuit une force électromotrice engendrant un courant si le circuit est fermé. Les concepts des théories actuelles conduisent à prévoir un retard (dû à la propagation supposée du champ magnétique) entre le mouvement de l’aimant et la force électromotrice qui en résulte dans le circuit. L’expérience montrera que ce retard n’existe pas. Or, une telle expérience, dans son principe, est à la racine de l’introduction de la relativité et il en résulte que celle-ci implique l’instantanéité des interactions de couplage. Sur ces bases, la discordance, qui semblait s’être établie entre l’inséparabilité quantique et la relativité n’existe pas. En contre-partie, les fondements actuels de la physique, en particulier au niveau de l’électromagnétisme, de la relativité et de l’espace-temps, nécessitent une actualisation.

- : - : - : - : - : - : - : -

Recherche en Physique (Facebook)

Pierre POUBEAU (profil Facebook)

Pierre POUBEAU (profil Linkedin)

- : - : - : - : - : - : - : -

 Mise à jour : juillet 2016

Relativité Quanta : la cohérence retrouvée

Note Juillet

Note Mai

Note Avril

- : - : - : - : - : - : - : -

Mise à jour : juin 2015

 Cliquer ici

 On trouvera dans les versions antérieures du site les approches itératives successives qui ont conduit à la mse à jour finale.

Recherches sur la Dualité de l'Espace-Temps,

Etat des recherches et des résultats

Avril 2014

cliquer ici

 

Recherches sur la Dualité de l'Espace-Temps,

Document récapitulatif

Décembre 2011

cliquer ici

 

Researches on Space-Time Duality,  mars 2010

cliquer ici

Le contenu de ce document a été présenté lors d’un colloque de physique organisé par EADS-ASTRIUM en collaboration avec l’Académie des Sciences de Russie et la Fondation Louis de Broglie. On y trouvera également le texte de l’exposé complémentaire, sur le même thème, de Jean-François Geneste, Directeur Scientifique EADS et organisateur du congrès. Ce travail a un prolongement avec l’ouvrage édité en librairie de Jean-François Geneste :

Physique : de l’esprit des lois
Cépadues EDITIONS
 

 

Recherches sur la Dualité de l'Espace-Temps, Février 2008 

Cliquer ici

 

Archives

Le long cheminement vers la Dualité de l’Espace-Temps, Mars 2004 

Description de l’imbrication des recherches personnelles qui font l’objet de ce site et de l’activité professionnelle de l’auteur, dès l’origine des recherches concernées.

Cliquer ici

 

La dualité de l’espace-temps

Un nouveau fondement conceptuel et expérimental pour la physique du 21ème siècle  Mars 2004. (Il s'agit de la  version des recherches concernées sur laquelle le site a été ouvert.)

Cliquer ici

 

La crise de la physique, ses racines, son dénouement

(actualisation 2005 du document de Mars 2004)

Cliquer ici

 

 

visites site :